Rechercher
  • feedsogood

On mange quoi en mai ?

En cette période de confinement, il est important de bien s'alimenter. Manger de saison et local reste le meilleur moyen de prendre soin de son système immunitaire.

Ce mois-ci, je vous parle d'un légume qui pousse en Bretagne ! En tant que Bretonne, il me ramène à mon enfance.


L'artichaut

Cyanara scolymus est un chardon de la famille des Astéracées (frisée, topinambour, endive, chicorée, chardon-marie, échinacée, etc).


Un peu d'histoire


Utilisé depuis longtemps comme remède, il avait même la réputation d'être aphrodisiaque.


L'artichaut est apparu en Europe à la fin du Moyen Age, initialement en Italie où il a été introduit par les Arabes en Sicile.

Le nord de l'Italie le cultivait à partir du 15ème siècle.


Catherine de Médicis, originaire de Florence raffolait de l'artichaut. Elle a ainsi instauré l'artichaut à la cours, à la suite de son union avec Henri II.

Louis XIV était également friand du légume, ce qui contribua au développement de sa culture dans l'hexagone.


La variété Bretonne, le Camus de Bretagne, a été développé au début du 19ème siècle.

C'est aujourd'hui la variété la plus consommée en France, loin devant le violet de Provence et le Blanc Hyérois.


75% sont produits dans le Finistère et les Côtes d'Armor, de mai à novembre.


Une multitude de bienfaits


D'un point de vue nutritionnel, l'artichaut est intéressant. Il est riche en fibres, vitamines et minéraux. On y trouve du cuivre, du fer, du magnésium, du manganèse, du calcium, du phosphore, du potassium, du zinc et des vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B9, K).


Foie

L'artichaut active la sécrétion biliaire et l'évacuation de la bile grâce à la cynarine.

La cynarine étant plus importante dans la tige et les feuilles, les bienfaits pour le foie seront plus intéressants avec des infusions de feuilles.

Grâce à sa teneur en antioxydants, il est également hépatoprotecteur. Il protège donc le foie aussi bien qu'il le stimule.

Voilà un légume à consommer au printemps pour soutenir le foie qui en a besoin pendant cette période, favorable à la détoxination.


Microbiote et intestin

L'artichaut est riche en inuline. C'est un glucide complexe aux effets laxatifs jouant le rôle de prébiotique.

Les prébiotiques sont intéressants pour le microbiote, ils favorisent le développement des bonnes bactéries dans le gros intestin.


Avec 35% de fibres, l'artichaut permet de réguler le transit des intestins paresseux et de réguler les taux de lipides dans le sang. Il est aussi rassasiant.


Reins

L'artichaut a des propriétés diurétiques intéressantes grâce au potassium et l'inuline.

En activant les reins, il va permettre de réguler l'équilibre acide-base de l'organisme.


Indications

Il sera particulièrement intéressant en cas de :

  • insuffisance hépatique

  • constipation

  • encrassement du foie

  • encrassement des reins

  • urée

  • goutte

  • rhumatismes

  • surpoids

  • nausées

  • ballonnements

  • diabète

  • cholestérol


Comment le manger ?


Le Camus de Bretagne est simple à cuisiner. Il faudra favoriser une cuisson à la vapeur pour bénéficier de ses bienfaits. 10 à 15 minutes suffisent pour conserver un maximum les vertus nutritionnelles. Vous pouvez également le cuire à l'eau bouillante.

Il devra être consommé rapidement après cuisson.

A servir avec une bonne vinaigrette maison !


En infusion

Les feuilles ayant les propriétés médicinales les plus intéressantes, vous pouvez les utiliser pour en faire une infusion.

- Faire bouillir 20 cl d'eau

- Mettre à infuser quelques feuilles d'artichaut, préalablement séchées

- Laisser infuser 10 minutes

- Boire une tasse avec le repas.

Cure de 15 jours grand maximum.




0 vue