• feedsogood

Comment prévenir la tendinite avec la naturopathie ?

Mis à jour : sept. 16

La tendinite est courante chez le sportif et peut être très handicapante. Le repos étant la seule solution quand elle est là, il est préférable de savoir la prévenir.

Je vous propose de parler des causes de la tendinite et vous propose des solutions naturelles pour qu'elle ne vienne plus ou pas vous ralentir dans votre pratique.


Moi-même coureuse à pied, on pourrait penser que la tendinite est une blessure que je connais..... Et bien non ! Pourtant elle est bien une blessure courante chez les coureurs et particulièrement la tendinopathie d'Achille et le fameux "syndrome de l'essuie-glace".

Etant convaincue que la tendinite à laquelle j'échappe pour l'instant (pourvu que cela dure !!!) est liée au mode de vie que je me suis construit autour de ma pratique, je vais vous livrer quelques petits conseils.


Qu'est ce que la tendinite ?


Il s'agit d'un phénomène inflammatoire du tendon, qui relie le muscle à l'os.


Le tendon communique avec notre cerveau pour nous maintenir en équilibre et nous aider à avoir la bonne posture. Il est essentiel à nous maintenir en mouvement, il n'aime pas trop la sédentarité.


C'est un tissu conjonctif, peu vascularisé, composé de collagène et de 70% d'eau. Les fibres se renouvellent continuellement permettant au tendon de rester élastique et résistant. Le sport permet d'ailleurs d'améliorer son élasticité et sa résistance.

La tendinite peut intervenir lorsque cette capacité de résistance est dépassée, le tendon commence à s'altérer et des lésions apparaissent.


Il existe 2 types de tendinite :

  • celle avec une dégénérescence chronique non inflammatoire

  • celle avec une inflammation de la gaine qui entoure le tendon.

4 stades progressifs :

  • quand la douleur survient après l'effort et disparaît au repos (il faut agir !!!!)

  • quand la douleur est présente pendant l'effort

  • quand les douleur est continue : pendant et après l'effort

  • quant le tendon se rompt ! (le tendon d'Achille par exemple)

Les tendinites les plus courantes

Les tendinites vont concernées les zones les plus sollicitées en fonction de l'activité physique que vous pratiquez. Par exemple :

  • épaule : natation, tennis, lanceurs

  • coude : sports de raquette, golf

  • main, poignet : sports de raquette, équitation, judo, haltérophilie

  • cheville, pieds : course à pied, athlétisme, basketball

  • genoux : cyclisme, course à pied, volley-ball, athlétisme, basketball, football

  • hanche : marche rapide, course à pied

Pour bien comprendre comment prévenir la tendinite, il est essentiel d'en connaître les causes.

Les causes

Elles peuvent être nombreuses et sont souvent multifactorielles.


Les causes mécaniques

  • la sédentarité

  • le surentraînement

  • un entraînement trop intensif non adapté

  • le matériel pas adapté ou défectueux

  • le manque d'échauffement

  • une reprise du sport trop violente

  • des micro-traumatismes répétés

  • une mauvaise posture à l'effort

  • le manque de repos entre les séances

Les causes infectieuses

  • la tuberculose

  • les infections dentaires comme les caries, les parodontites

  • le candida albicans

  • Les causes alimentaires

Les causes médicamenteuses

  • certains antibiotiques

  • les statines

Les causes pathologiques

Certaines pathologies, notamment inflammatoires, peuvent en effet aggraver un risque de tendinite :

  • les troubles métaboliques : diabète, hypercholestérolémie, obésité...

  • certaines maladies auto-immunes : maladie de Lyme, maladie de Crohn

  • les maladies rhumatismales : arthrite, polyarthrite, spondylarthrite ankylosante

  • les pathologies du tube digestif : syndrome de l'intestin irritable, recto-colite hémorragique

Les causes alimentaires

  • la déshydratation

  • un déséquilibre acide-base avec une alimentation acidifiante

  • un excès d'acide uriques dans le sang. Il est issue de la dégradation des purines présentes dans l'alimentation et éliminé par les reins (protéines animales et végétales par exemples)

  • l'histamine et la tyramine présents dans certains aliments comme la tomate, l'avocat, les épinards, la figue, la saucisse, les conserves, le vin, etc.

  • une alimentation carencée en minéraux

Les facteurs aggravants

  • l'âge

  • le sexe (plus courant chez la femme notamment ménopausée)

  • une hyperlaxité articulaire

  • le stress

  • les troubles du sommeil

  • la pratique dans le froid ou la chaleur


La prévention naturopathique

La naturopathie étant un mode de vie, je vais vous donner des conseils associés en prévention des causes et facteurs aggravant cités de la tendinite. Dans la mesure du possible bien évidemment ! si vous êtes une femme ménopausée, je ne peux pas changer ce facteur......


L'alimentation

  • Équilibre acide-base

En général et encore plus lorsque l'on fait du sport, il est important d'avoir une alimentation basifiante, riche en minéraux, pour lutter contre l'acidité de l'organisme. L'indice PRAL peut vous aider, l'idée générale étant de favoriser les légumes à chaque repas, d'avoir une alimentation équilibrée, brute et non ultra-transformée.

  • Oméga 3

Comme je le dis souvent, le gras c'est la vie ! Les oméga 3 sont des acides gras essentiels à notre organisme qui doivent être apportés par l'alimentation. Privilégiez les petits poissons gras comme les sardines et les maquereaux. Vous avez également les oméga 3 dans les végétaux comme dans l'huile de colza et les noix.


L’hydratation

Les tendons riches en eau n'aiment pas trop la déshydratation, comme le reste de votre organisme d'ailleurs.

Il est donc important de bien s'hydrater, en fonction de votre activité physique et professionnelle. Généralement, le volume devrait être de 1.5 à 2 litres d'eau par jour. Une eau de source peu minéralisée est idéale pour le quotidien et une eau riche en bicarbonate après les efforts de longue durée.


L'activité physique

Il est important de bien respecter quelques règles pour éviter la survenue de tendinite et de gêner votre pratique. De façon générale, je vous conseille :

  • de bien vous échauffer

  • d'avoir une préparation physique adaptée à vous et votre niveau. N'hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel si vous préparez une course par exemple ou si vous vous remettez au sport après une longue coupure.

  • de bien vous équiper. Un bon équipement est la base si vous voulez être à l'aise dans votre pratique sportive. Là encore, n'hésitez pas à vous faire conseiller.

  • de récupérer ! le repos fait partie de l'entraînement ! même si cela est parfois dur à entendre et respecter. Ou en tout cas, varier les activités pour ne pas toujours solliciter les mêmes articulations.

  • de vous étirer. Les étirements sont importants pour bien récupérer.


La détoxication

Parfois méconnue en milieu sportif mais tellement essentielle : la détoxication est importante lorsque l'on pratique une activité sportive. Encore plus qu'une personne plus sédentaire, nous avons besoin d'éliminer des toxines inhérentes à notre pratique. Pour aider le foie à bien réaliser sa détox hépatique, il est possible de le soutenir et de faire des cures de détox de temps en temps, en période de repos par exemple, entre 2 compétitions ou 2 périodes plus intensives.


Le sommeil et la gestion du stress

Le repos fait partie du jeu et il n'est efficace qu'avec un sommeil de qualité. Un sommeil réparateur est primordial pour bien récupérer physiquement, votre corps se réparer et se régénère en partie la nuit.

Le stress, ou en tout cas la gestion du stress est aussi importante. Une mauvaise gestion du stress engendre des problématiques sur tout l'organisme : système nerveux, digestif, musculaire, articulaire, etc. Si supprimer les agents stresseurs n'est pas possible, apprendre à les gérer s'apprend ! Par l'alimentation, la phytothérapie, l'activité physique, par exemple.


Le microbiote

Un microbiote déséquilibré et abîmé a des répercussions sur tous. Ce n'est pas pour rien qu'il est notre 2d cerveau.

Je vous invite donc à en prendre soin par :

  • une alimentation et des boissons lacto-fermentées, véritables probiotiques naturels : choucroute, kombucha, kéfir par exemple

  • une alimentation riche en fibres

  • une complémentation en probiotiques et L-glutamine, pour renforcer la barrière intestinale et la diversité du microbiote.

La dentition

Nous n'y pensons pas forcément, mais la santé de nos dents et de nos gencives est importante et peut avoir un impact sur notre système articulaire.

Notamment par le passage non souhaitable de pathogènes et de bactéries. N'oublions pas que nous avons un microbiote également dans notre bouche ! Je vous invite à aller chez votre dentiste régulièrement pour éviter les gingivites et les caries et en prévention d'une éventuelle parodontite.


L'ostéopathie

Nous avons vu que les mauvaises postures peuvent favoriser l'apparition d'une tendinite. L'ostéopathie permet de réaligner le corps et d'éviter des situations de compensation par exemple dans certaines situations. Une visite en prévention est toujours bénéfique lorsque l'on fait du sport régulièrement.


La minéralisation

En fonction de l'intensité de votre pratique sportive et votre situation personnelle, il peut être intéressant de favoriser certaines plantes et de se complémenter si besoin.


La spiruline

Cette cyanobactérie est intéressante pour minéraliser et basifier l'organisme. Elle a beaucoup de vertus que je vous invite à découvrir : les bienfaits de la spiruline


La phytothérapie

Certaines plantes vont également être intéressantes.

  • l'ortie et la prêle en infusion par exemple pour la minéralisation.

  • le bourgeon de cassis aux multiples bienfaits dont sa capacité à réduire l'inflammation. En période d'entraînement intensif, il est très intéressant en cure.

La micro-nutrition

Un apport de certains micro-nutriments en période intense d'activité physique peut être un plus.

  • le collagène dont est composé en partie les tendons

  • des anti-oxydants pour contrer les radicaux libres

  • des oméga 3 pour soutenir l'apport alimentaire qui est souvent insuffisant

  • le magnésium dont nous manquons tous et particulièrement les sportifs.

Vous l'aurez compris, avoir un mode de vie adapté est à privilégier si vous souhaitez minimiser les risques de tendinites et éviter les périodes d'arrêt de votre pratique, qui sont souvent difficiles à vivre.